Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 25 Avril 2017

  •   Maghreb Emergent
  • lundi 23 décembre 2013 17:04

Ooredoo défend le basculement de ses clients 3G, dénonce le « verrou » de la double numérotation

Nedjma-Ooredoo a répliqué lundi aux attaques de l’opérateur public Mobilis, à propos de son initiative de basculer électroniquement ses clients 2G vers la 3G pour éviter le rush vers les points de vente. Il en profite au passage pour critiquer le « verrou » de la double numérotation imposé par l’ARPT.

Dans un communiqué rendu public mardi, le PDG de l’opérateur mobile Qatari Ooredoo, M. Joseph Ged, considère que la polémique suscitée par son initiative de basculer électroniquement ses clients 2G vers la 3G, vise à détourner l’attention sur « la question centrale » de la double numérotation imposée aux clients par l’ARPT et « utilisée comme un verrou pour freiner et contrôler le lancement de la 3G par une limitation du nombre de numéros attribués ».
Au lancement commercial de la 3G, Ooredoo avait proposé à ses clients de remplir un contrat sur le web et le valider dans un délai de 15 jours, en se présentant à un des ses points de vente agrées, afin d’éviter le rush et les files d’attente dans ses points de vente. Mais l’ARPT ne le voyait pas de cet œil et s’est vite empressé de remettre l’opérateur Qatari à l’ordre en lui rappelant les obligations du cahier des charges, qui stipule que le client doit se présenter physiquement au point de vente pour signer son contrat.
« Démarche inédite » de l’ARPT
A propos de l’injonction de l’ARPT, Ooredoo considère qu’ « interdire à un opérateur de proposer des services à ses propres clients est une démarche inédite ». Joseph Ged a ainsi réitéré sa détermination « à contribuer à la démocratisation du haut débit mobile et à dénoncer la désinformation et les illégalités systématiques qui bloquent le développement sincère de la 3G ».
Ooredoo interpelle également l’ARPT pour un traitement « non discriminatoire » des plaintes et réclamations déposées auprès de ses services contre l’opérateur public Mobilis pour « non respect continu du cahier des charges 3G » et « des pratiques de concurrence déloyale et de dénigrements ». Des dépassements que l’opérateur qatari n’a pas dévoilé la teneur.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

2 Commentaires

  • abonné depuis 2 ans sans rupture, 1/comment savoir pour combien d'heure ces 2500.00 DA/mois pour savoir les repartir ? 2/ beaucoup de gens donnent ou vendent leur ligne a des amis ou a des proches,pourquoi exigez vous la presene de l'attributaire tant que vous n'avez pas la moindre plainte ?

    Rapporter rehamnia mokhtar jeudi 26 décembre 2013 18:44
  • lui au moins il tiens ses promesses, il a promis un basculement facile vers la 3g et il l'a fait... contrairement a MOBILIS. actuellement chez Mobilis ce n'est toujours pas possible de basculé vers la 3g en gardant la puce!! autrement dit il faut acheté une autre puce spécialement pour la 3g!!! encore une publicité mensongère.
    autre soucis chez Mobilis, les abonnés on accès au menu 600 pour acheté le forfait 3g alors qu'on réalité il n'est pas utilisable avec les puces 2g... ce qui pose un gros problème parce que tt le monde est tombé dans le piège... j'ai 1go de 3g acheté à 375da que je ne peux pas utilisé. enfin tout ça pour dire que actuellement l'opérateur Ooredoo est le plus sérieux.

    Rapporter ait mardi 24 décembre 2013 08:22