Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 28 Mars 2017

  •   Younès Djama
  • jeudi 19 décembre 2013 14:51

Djezzy annonce sa 3G+ pour le premier trimestre 2014, maintient le suspense sur ses offres

L'interdiction infligée à Djezzy d'importer des équipements a impacté le déploiement de son réseau 3G (DR)

Djezzy continue d’entretenir le suspense sur ses offres commerciales pour la 3G. Interrogé par les journalistes, le patron de Djezzy n’a pas souhaité divulguer les offres de la compagnie. « Nous n’allons pas imiter nos concurrents, nous aurons nos propres offres », s’est contenté de dire Vincenzo Nesci, PDG de Djezzy. 

 

« Nous allons lancer notre 3G+ au courant du premier trimestre 2014. Nos premiers tests sont prévus avant la fin décembre (tests internes) et dès janvier nous inviterons nos clients et partenaires à venir faire avec nous des tests d’usage ici à Dar El Beida (siège de Djezzy) », a déclaré jeudi le PDG de l’opérateur de téléphonie mobile Djezzy filiale de Vimpelcom, Vincenzo Nesci, lors d’un point de presse au siège de la société. Les wilayas de Boumerdès, Tizi Ouzou, Skikda, El Oued, Bechar, Sétif, Blida, Ain Defla et Djelfa, Mostaganem seront couvertes durant la 1ère année de lancement de la 3G. Le reste des wilayas viendra au fur et à mesure.
Djezzy semble avoir souffert de l’interdiction, aux allures de « punition », de transférer des devises infligée par la Banque d’Algérie, dans le sillage d’une série de différends avec l’administration fiscale algérienne. Le patron de Djezzy a soigneusement évité d’évoquer cet épisode, mais à rappelé l’obtention par sa société de l’autorisation d’importation du matériel pour la lise à niveau de son réseau qui, a-t-il précisé, « est le plus important d’Algérie car il sert 17,5 millions de clients et traite chaque jour plus de 53 millions d’appels et 3 millions de SMS ». M. Nesci a saisi cette opportunité pour louer le mérite des équipes de Djezzy « aguerries et expérimentées », et qui ont effectué en amont, un « formidable travail de préparation ». Ces équipes, selon M. Nesci, se concentrent actuellement sur la phase aval de configuration, en installant le matériel.
Pas de blocage de Skype
A propos de la double numérotation, M. Nesci a indiqué qu’elle « s’explique et se respecte à court terme ». Il souligne que son entreprise souscrit tout à fait à cette formule dont le recours s’explique par deux points : d’une part, la nécessité d’identifier les utilisateurs et de l’autre, mesurer les volumes. Pour l’option Skype, les dirigeants de Djezzy disent qu’ils sont pour cette application. « C’est aller contre le sens de l’histoire que de bloquer l’accès à Skype », a indiqué M. Nesci.
Le patron de Djezzy n’a pas souhaité avancer de chiffres en ce qui concerne le nombre d’abonnés potentiels qui basculeront directement sur la 3G. Idem s’agissant du montant des investissements qu’implique la 3G. Il se contente juste de dire que la société « a les moyens financiers de ses ambitions ». Vincenzo Nesci rassure les clients de la 2G qui, a-t-il dit, auront toute l’attention de la société au même titre que les clients 3G.
Ne pas confondre vitesse et précipitation
Sur l’absence de Djezzy sur le terrain de la promotion de ses offres 3G, contrairement à ses concurrents, Nesci préfère prendre le temps pour « être au vrai et au seul rendez-vous à ne pas manquer : le rendez-vous de la qualité ». Il insiste sur les trois piliers de Djezzy : la qualité du réseau, la qualité des offres et la qualité de la relation avec ses clients. « Nos clients nous jugent, nous apprécient et nous sont fidèles pour ces trois éléments fondateurs de notre entreprise et qui ont toujours fait partie de l’ADN de Djezzy », martèle Vincenzo Nesci. Et d’insister sur le fait que Djezzy, à l’opposé de ses concurrents, « n’a pas souhaité confondre vitesse et précipitation ».
Etre au rendez-vous de la qualité
Djezzy a donc préféré, selon son PDG, s’astreindre à un « agenda honnête et serein » pour atteindre le niveau de qualité « qui va créer de la satisfaction et de l’enthousiasme plus que de la déception » chez ses clients. « Nous sommes plus que jamais déterminés à jouer pleinement notre rôle et notre responsabilité de leader sur le marché (…) Dans les prochaines semaines, notre mission ne sera pas de lancer une technologie mais bien de la transformer pour permettre aux consommateurs algériens plus de communication, plus de connaissance et plus de création ! », a-t-il conclu.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.