Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 26 Mars 2017

  •   Tunis Afrique Presse
  • mercredi 11 décembre 2013 12:18

La crise économique et politique affecte la croissance du commerce extérieur en Tunisie

L'Institut National de la Statistique (INS) a fait état d'une décélération du rythme de l'évolution du commerce extérieur (import et export), au cours des 11 mois de 2013, par rapport à la même période de 2012, ce qui reflète la situation économique difficile qui prévaut en Tunisie.

 

Les exportations ont connu une inflexion de 1,1 pour cent à 5,2 pour cent, de Janvier à Novembre 2013, contre 6,3 pour cent, durant des 11 premiers mois de 2012. Pour sa part, l'évolution des importations, notamment des biens d'équipement, n'a pas dépassé 3,1 pour cent, contre +14 pour cent en 2012. «En valeur, les exportations sont estimées au cours de cette période, à 25 459,9 Millions de dinars (MD) et les importations à 36 MD, ce qui a permis d'améliorer le taux de couverture de 1,4 point, à 70,7 pour cent », note le rapport de l’INS. Le déficit commercial a ainsi enregistré une légère baisse entre 2012 et 2013 (11 mois), de 10,7 MD, à 10,5 MD, ajoute le document.
Le régime off shore, s'est révélé être nettement plus performant, avec une évolution des exportations de 6,5 pour cent, cette année, contre 0,6 pour cent, en 2012. Les importations sous ce régime ont cru de 4,7 pour cent, contre une régression de 1,8 pour cent en 2012. A contrario, les échanges ont progressé lentement dans le régime on shore, avec une évolution limitée à 3,1 pour cent (19,7 pour cent en 2012) pour les exportations et à 2,5 pour cent (21,7 pour cent en 2012), pour les importations.
Baisse des exportations de phosphates et de l'énergie
Une nette décélération du rythme de croissance des exportations des phosphates et des produits miniers (+ 1,3% en 2013, contre + 25,3% en 2012), a freiné les exportations globales du pays. De même, les exportations du secteur de l'énergie ont baissé de 1,6% contre une augmentation de 25,7%, l'année écoulée. En revanche, la hausse des exportations, au cours des 11 mois 2013, est expliquée, selon l'analyse de l'INS, par l'accroissement des exportations de plusieurs secteurs, essentiellement, ceux de l'agriculture et des industries alimentaires (7,6%), résultant d'une amélioration des ventes de l'huile d'olive (786,5 MD en 2013 contre 536,2 MD en 2012).
L'amélioration des exportations est, aussi, justifiée par l'évolution des industries du textile-habillement et du cuir (5,8%), des industries mécaniques et électriques (6,2%) et des industries manufacturières (12,7%).
Fléchissement des importations des produits d'équipement
Le fléchissement des importations globales résulte de la régression des importations des produits d'équipement de 2,2%, alors qu'elles avaient cru de 20% en 2012, mais aussi, de la faible évolution des importations des matière premières et produits semi-finis (+2,1%), ce qui reflète la stagnation des investissements en Tunisie. En revanche, un ensemble de secteurs, a contribué à la croissance des importations tunisiennes, essentiellement, les produits alimentaires (11,5%) et les produits de consommation non alimentaires (12,1%), en raison de l'évolution des achats des produits pharmaceutiques de 23,5%, des produits plastiques de 13,4%, des huiles essentielles et parfumerie de 8,9% et des voitures de 6,3%.
De même, les données de l'INS font état d'une décélération du rythme de croissance des importations du secteur de l'énergie (+ de 3,3%, en 2013 contre +33,9% en 2012).
L'Union Européenne premier client de la Tunisie avec 71% des exportations…
Selon la répartition géographique des échanges, l'Union européenne demeure le premier client de la Tunisie, accaparant 71% du total des exportations (18 200,4 MD) au cours des 11 mois de 2013, en progression de 4,9% par rapport 2012. Cette évolution est due, essentiellement, à l'amélioration des ventes vers la Grande Bretagne (+43,6%), l'Espagne (+14%) et l'Allemagne (+13,1%). Selon l'INS, la Tunisie a réalisé une bonne performance de ventes vers la Turquie (+93,1%) et la Russie (+32,7%).
S'agissant des échanges avec le monde arabe, les données de l'INS montrent une amélioration des exportations vers la Libye (6,2%) et l'Algérie (3,2%), alors que les exportations vers l'Egypte ont baissé de 16%, en raison de la diminution des exportations en produits phosphatés.
…et premier fournisseur avec 55 pour cent des importations
Par ailleurs, la Tunisie réalise 55 pour cent du total des importations de l'Union européenne (20 088,9 MD, en hausse de 8 pour cent par rapport à la même période de l'année 2012). La France, l'Italie et l'Allemagne demeurent les principaux fournisseurs de la Tunisie avec des parts de marché respectives de 17 pour cent, 5,2 pour cent et 9,1 pour cent.
Le déficit enregistré au niveau des échanges commerciaux de la Tunisie résulte d'un solde déficitaire avec la Chine, (2215,2 MD), et des partenaires européens, dont l'Italie (510,6 MD), l'Espagne (447,5 MD), l'Allemagne (359,4 MD), contre un solde excédentaire avec la Suisse (694,4 MD), la Libye (634 MD) et la France (47,1 MD).

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.