Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 24 Avril 2017

  •   Younès Djama
  • samedi 14 décembre 2013 17:26

Les négociations en vue de l’achat de 16 avions par Air Algérie sont "en phase finale" (PDG)

air algérieUne desserte quotidienne Alger-Montréal dès l'été prochain.

La commande porte sur 3 appareils d’une capacité de 250 sièges, 8 appareils de 150 sièges ainsi que sur des avions de 70 places chacun destinés au transport domestique. Son coût devrait tourner autour de 60 milliards de dinars. Les noms des constructeurs retenus seront connus avant la fin du mois, a promis samedi PDG d’Air Algérie, Mohamed Salah Boultif.

 

Les négociations en vue de l’acquisition par la compagnie nationale Air Algérie de 16 nouveaux appareils sont en phase finale, a annoncé samedi son PDG Mohamed Salah Boultif lors d’un débat organisé par le forum économique du quotidien public El Moudjahid. Le coût global de l’opération devrait tourner autour de 60 milliards de DA, a-t-il précisé.

« Nous sommes en phase finale de négociation avec les constructeurs et les motoristes. Les noms (des constructeurs) retenus seront connus avant la fin du mois de décembre 2013 », a déclaré le premier responsable de la compagnie aérienne publique.

La commande porte sur des appareils de différents types : 3 appareils d’une capacité de 250 sièges, 8 appareils de 150 sièges ainsi que des avions régionaux de 70 places destinés au transport domestique. Les nouveaux appareils, dont la réception s’étalera de la fin de l’année 2014 jusqu’en 2017, vont s’ajouter aux 43 acquis dans le cadre d’un précédent programme lancé en 2009.

 

Un plan de formation pour 200 pilotes

 

Ces acquisitions, pour rappel, entrent dans le cadre d’un programme de développement s’étalant sur la période 2013-2017. Ce programme, a rappelé Mohamed Salah Boultif, est antérieur aux recommandations des dernières assises nationales sur le transport organisées début décembre à Alger. Une des recommandations de ces assises a été l’amélioration de la fréquence des dessertes, notamment vers les pays africains, ainsi que l’exigence d’améliorer l’aspect lié à la ponctualité.

Ce programme d’acquisitions s’accompagnera d’un plan de formation au profit de quelque 200 pilotes, a ajouté le PDG d’Air Algérie, précisant que la compagnie procède actuellement à l’évaluation du choix de ou des écoles devant assurer les formations.

 

Un chiffre d’affaires de 67 milliards de DA en 2013

 

S’agissant de l’ouverture éventuelle de l’espace aérien national au privé, Mohamed Salah Boultif a affirmé que la concurrence n’inquiète pas Air Algérie qui peut toujours compter, a-t-il dit, sur « un personnel compétent et des moyens financiers conséquents ».

Cette compagnie devrait clôturer l’exercice 2013 avec un chiffre d’affaires (prévisionnel) de 67 milliards de dinars, selon Mohamed Salah Boultif, contre 65,6 milliards de DA en 2012 et 57 milliards de DA en 2011. Le nombre de passagers transportés à fin septembre 2013 s’élevait à 4,8 millions, contre 4,5 en 2012 et 3,8 millions en 2011, a-t-il encore souligné.

 

Une desserte quotidienne Alger-Montréal dès l’été 2014

 

Par ailleurs, dans le cadre du renforcement des dessertes de la compagnie Air Algérie vers l’étranger, notamment Montréal, Mohamed Salah Boultif a annoncé qu’un accord avait été trouvé entre Air Algérie et les autorités canadiennes afin d’augmenter la fréquence des dessertes entre les deux pays et assurer une desserte quotidienne Alger-Montréal dès l’été 2014. Il a justifié cet intérêt pour la ligne Alger-Montréal par sa rentabilité. « C’est une ligne qui est en développement permanent », a-t-il indiqué. S’agissant de la ligne Alger-Pékin ouverte en 2009, M. Boultif a précisé qu’elle est beaucoup moins rentable comparée à celle reliant Alger à Montréal, et ce, en raison de la concurrence exercée par les compagnies assurant le transit.

A une question sur la disposition d’Air Algérie à transporter les supporters de l’équipe nationale de football au Brésil pour le Mondial, Mohamed Salah Boultif a déclaré qu’il était encore trop tôt pour en parler. Il a assuré, toutefois, que la compagnie y était prête pour peu que les autorités déterminent le nombre de supporters devant faire le déplacement.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.