Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 28 Mars 2017

  •   El Kadi Ihsane
  • samedi 14 décembre 2013 21:03

Présidentielles: un compromis Bouteflika-ANP sur la candidature d’Abdelmalek Sellal se précise

Sellal BoutefDepuis l’AVC du président Bouteflika, Abdelmalek Sellal n’est plus le « plan B » du système mais son « plan A ».

En apparence, Abdelmalek Sellal mène campagne pour un 4e mandat d’Abdelaziz Bouteflika. En réalité, il avance caché. Il est en position de récupérer la mise dans le cas probable d'un renoncement du président malade. Selon une source bien informée auprès de l'armée, son nom est le seul qui a convenu à ce dernier et au chef du Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général Mohamed Mediene (Toufik). Un scénario écrit mais toujours révisable.


Le renoncement d’Abdelaziz Bouteflika à briguer un quatrième mandat est une « hypothèse forte » depuis quelques semaines. Plusieurs sources proches du pouvoir et dans l'opposition l'ont affirmé ces derniers jours, en public ou dans des cercles privés. Mais s'il devait se confirmer, pour quel candidat devrait il ouvrir la voie du soutien du système pour succéder au président sortant ? Abdelmalek Sellal est le nom sur lequel le président Bouteflika et l'armée, à travers le Département du renseignement et de la sécurité (DRS), se sont mis d'accord fin octobre dernier. « Bouteflika a fini par accepter de parler avec le général Toufik d'un candidat aux élections présidentielles qui ne soit pas lui-même. Le nom du Premier ministre est le seul qui a convenu aux deux parties », a affirmé à Maghreb Emergent une source bien informée auprès de l'armée algérienne.

Abdelaziz Bouteflika devrait retarder jusqu'au mois de février l'annonce de sa retraite politique, un délai pendant lequel il va s'assurer d'écarter tout risque de voir le siège présidentiel échoir à un autre candidat que celui adoubé par lui en accord avec l'ANP. Ce dont il s'est donné les moyens directs avec, notamment, le remaniement ministériel du 11 septembre dernier. Un accord existait déjà entre Bouteflika et l'armée depuis septembre 2012, avec le départ de l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia, pour confier à Abdelmalek Sellal la conduite de cette phase, toujours délicate politiquement, de l'année pré-électorale. L'accident vasculaire cérébral du chef de l’Etat, le 27 avril dernier, a, de fait, changé la feuille de route. L’actuel Premier ministre est devenu le dépositaire non exclusif de l'héritage boutéflikien. Il est un plan B du système, passé au rang de plan A dans le plus grand secret, en attendant de devoir, sans doute, se dévoiler dans quelques semaines.

Un scenario qui peut encore se réécrire si Bouteflika...

Ce scénario qui se précise d’un renoncement tardif d’Abdelaziz Bouteflika à un quatrième mandat ouvrant la voie à la candidature d’Abdelmalek Sellal est exposé à des risques de révision. Le premier serait que le premier cercle du président conduit par Saïd Bouteflika, son frère et véritable fondé de pouvoir, maintienne sa pression pour le convaincre de répondre oui aux appels qui lui sont lancés à briquer un quatrième mandat. Pour notre source, ce rebondissement n'est pas totalement exclu: « Le président est versatile. Il est accroché à sa fonction. Il est clair qu'il peut, surtout s'il se sent un peu mieux dans un mois, convoquer le général Toufik au téléphone pour explorer avec lui le cas où il se porterait candidat à la Présidence. »

Dans les faits, le temps ne joue pas vraiment pour le président. Sa situation personnelle, d'ici là, risque plutôt de le pousser vers la sortie. Le débat politique va s'intensifier avec les candidatures qui se préparent à être lancées et son handicap, qui le maintient absent de la scène, sera encore plus pesant. De même, le scandale Khelil n'a pas fini d'éclabousser la maison Bouteflika au fil de la procédure judiciaire en Italie et désormais aux Etats Unis. Enfin, le report de la révision de la Constitution qui va s'officialiser à la fin de l'année devrait sonner comme un aveu de l'impuissance présidentielle à faire passer son agenda personnel. La campagne pour le quatrième mandat, même si elle se poursuit, peine à monter en puissance. Elle s'est ressentie ces derniers jours du flottement autour des intentions présidentielles.

Dans un entretien au journal électronique Tout sur l’Algérie (TSA), Réda Hamiani, le président du Forum des chefs d’entreprises (FCE), a résumé la situation à la fin de l'assemblée générale qui l’a réélu à la tête de cette association, jeudi dernier à Alger: « Il y a de l'incertitude et des inconnues liées au contexte politique. » « Le FCE a été invité à appeler à un quatrième mandat du président », a avoué à Maghreb Emergent un de ses vice-présidents. Le président du FCE, lui, a choisi de temporiser, espérant que ce soit Abdelaziz Bouteflika lui- même qui lève les inconnues « par exemple, en présentant sa candidature ». Une pirouette qui illustre bien le peu d'unanimité qu'arrive à obtenir parmi ses soutiens traditionnels le projet d'un quatrième mandat du président.

La guerre désormais ouverte au sein des anciens comités de soutien d’Abdelaziz Bouteflika entre « pro-quatrième mandat » et « pro-départ à la retraite honorable » est un autre facteur de confusion pour les indécis. De même, la persistance d'une opposition forte à la « conquête » de la direction du FLN par Amar Saïdani empêche l'ancien parti unique de jouer le rôle de locomotive pour un autre mandat comme cela a été le cas en 2008 sous l'autorité d’Abdelaziz Belkhadem.

La récente promotion d’Abdelmalek Sellal au titre d'ordonnateur financier de l'ANP a affaibli le courant Saïdani, le premier à avoir tenté de casser l'option de la candidature du Premier ministre. « Cette décision fait partie de la feuille de route de l'accord secret » selon notre source, de même que la mise sous l'éteignoir par Alger du mandat de recherche international contre Chakib Khelil soupçonné d’avoir été impliqué dans de tonitruantes affaires de corruption lorsqu’il dirigeait le puissant département de l’énergie et des mines.

La tentation existe chez Abdelaziz Bouteflika de suivre la branche de ses proches qui tient à le voir s'engager pour un quatrième mandat, au risque de remettre en cause un accord secret péniblement dessiné avec l'ANP. L'invitation à respecter cet accord a de meilleurs atouts. La récente intervention, à sa demande, de l'ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, très réservé sur l'idée d'un quatrième mandat de Bouteflika est à classer au chapitre des atouts en faveur d'un passage de relai « en préservant la stabilité ».

Abdelmalek Sellal face à deux adversaires majeurs : Ali Benflis et… lui-même

Abdelmalek Sellal est en campagne présidentielle depuis six mois. Il s'est peu bonifié politiquement avec l'exercice. La faiblesse ahurissante de son arabe, ses formules à l'emporte pièces, ses confusions déroutantes, signe extérieur d'une inculture très préoccupante à ce niveau de responsabilité, ont fait de son nom un tag très populaire sur le web…pour rire.

C'est le premier handicap que devra dépasser le candidat de substitution du système Bouteflika-ANP. En a-t-il les moyens ? « Tant qu'il n'est pas encore déclaré et qu'il n'a pas d'adversaires déclarés, il peut encore glisser sur sa fonction de Premier ministre à responsabilité limitée, estime un haut fonctionnaire des collectivités locales. Mais après, il aura à essuyer les coups. Et s'il se montre toujours aussi maladroit en public, alors il faudra recourir massivement à la fraude pour le faire élire. » Un recours à la fraude qui se profile d'autant que des candidatures sérieuses, outre celle déjà assumée d’Ahmed Benbitour, sont imminentes.

L'entrée en lice d’Ali Benflis, l'ancien Premier ministre et challenger de Abdelaziz Bouteflika aux présidentielles de 2004, est le premier tournant attendu, en ce mois de décembre, à la course au palais d'El Mouradia. Abdelmalek Sellal devra alors compter avec un candidat qui prépare sa campagne de longue date et qui a conservé des appuis à l'intérieur du système. En attendant, le Premier ministre a choisi de réserver sa première attaque à Mouloud Hamrouche pourtant très en retrait dans cette pré-campagne électorale. Il a peut-être lui-même dévoilé, ainsi, sa hiérarchie des candidatures qu'il redoute voir dérégler l'agenda de son élection sous double protection du président sortant et de l'ANP.


Évaluer cet élément
(16 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

17 Commentaires

  • messieurs soyez humains et ne dénigrer jamais votre president malade , il mérite plus de compatie.
    quand il n y avait pas d images tt le monde criait au scandale et demandait à le voir ,quand il y en a eu , ils le comparent à une et plusieurs choses .soyez respectueux de l être humain et de sa maladie.
    je dénonce à monteur les scandales financiers , que voulez il a été trahi par ses plus proches , c est pour cette raison qu' il été maladie
    mais moi j aimerai savoir si cet grand homme a fait durant ses mandats le saviez-vous ?.je ne pense vous ne saviez que dénigrer et diffamer , regarder autour de vous , je ne dis que tt va bien . mais voilà ce que boutef à réalisé :
    réalisation et mise en oeuvre des ppm en haute mer dans les grand ports pétroliers
    constractions des unités de dessalement
    construction gazier-gnl 3 azote en partenariat
    construction de la fonderie
    construction et exploitation des deux plus grands ouvrages de pipeline et équipement de surface au Pérou
    construction gazoduc stransmédias reliant l algerie à l Espagne
    l électronique dans la stratégie de développement
    l autoroute est ouest
    les trams
    le métro
    l importation des véhicules
    construction des infrastructures inexistantes avant lieu
    jamais il y eu autant de logements sociaux sans parler des autres formules aide au logement que vous connaissez
    et la sécurité hamdoullah
    et j en passe la liste est grande
    sans rappeler la place d e l algerie sur le plan international et les contrats de partenariat
    il ne faut jamais renier tt ça qui est un acquis pour notre cher pays
    moi je reproche une chose c est le laxisme et l impunité qui règne il faut que l etat retrouve son autorité .
    sa maladie lui a fait défaut je lui souhaite un prompt reétablissement il mérite tt notre reconnaissance c est aux algériens d être propres et respecter l environnement et l etat .il ne peut pas être partt
    c est aux responsables locaux qui leur incombent tt la responsabilité c est eux les mauvais gérants . quant au premier ministre monsieur sellal c est le seul et bien le seul qui est populaire , humble travailleur , compétent , un homme de terrain ,
    tous avant lui étaient hautains .c est le seul qui respecte le peuple et prend des mesures qui lui facilitent le le quotidien et à chaque sortie remet les entrepreneurs à leur place et leur demande du respect envers le peuple et faire loger dignement.qui a fait ça avant lieu
    l algerie à besoin des citoyens et responsables sincères je souhaite beaucoup de courage et santé à notre premier ministre .je souhaiterai ajouter un truc . j ai découvert oeuvrer depuis des années fait du bénévolat par l intermédiaire de son association (sauver l Imzad) elle a construit une école pour l instrument elle aide Tsahal les jeunes de la région , paraît -il quand elle se rend à tampon elle vit avec les touaregs .ces derniers l adorent e, t j ai appris qu' elle fait ça depuis que son mari était wali .et qu' elle à abandonné son travail d enseignante à l université pour se consacrer à son association sans aucun retour , que pour le pâlir d aider les autres et leur ramener un peu de chaleur . et dernièrement l instrument l Imzad a été reconnu par l UNESCO , alors j aimerai savoir qu elle est la femme d un responsable politique qui a fait ça? . moi tt ça me fascine , je ne sais si j en suis capable .allez à son site et vous verrez je l ai découvert cette semaine , j'ai encore davantage apprécié les sellal .
    alors je dis à notre premier ministre que dieu le tt puissant vous aide à préserver l algerie et la faire progresser, a aider les pauvres comme nous vous nous respecter vous êtes simple et humble et dieu aime humilité .

    Rapporter eline rezig samedi 21 décembre 2013 18:30
  • monsieur kamel vous êtes sur les nerfs vous perdez même votre vocabulaire une fois vous me tutoyer et une fois vous me vouvoyer calmer vous ,
    j ai très vite situé votre tentance politique vous n etes pas démocrate mais bon il faut accepter tt le monde
    nous discutons sans insultez quiconque . perdre son sang froid est un signe de faiblesse , et d impuissance. je vous ai agasse car j ai dit la vérité. il ne faut pas.
    que connaissez de mes atoutss économiques ou politiques. ce que je peux vous dire ils sont bien meilleurs que les votre vous êtes ridicule en vous acharnant sur monsieur sellal qui lui je suis sur nous ignore tous les deux. par contre monsieur hamrouch doit bien vous connaître et doit être très fier de vous .
    dites aux lecteurs ce qu' à fait hamrouch sur le plan politique et répondez plutôt sur ce que j ai avance et puis je vous rappeller le cursus de monsieur hamrouch . je pense que vous le connaissez assez bien pour saisir ce que je veux sous entendre .qui ne dis mot consent . donc monsieur kamél .ce que j ai dit vous avez tellement fait mal que vous vous prétendez même que je suis payer pour défendre notre premier ministre et vous alors n êtes vous pas récompenser pour défendre une personne qui a gouverner à une période ou il a laisse le pays dans le chnos économique et social et s en est suivi une guerre civile .avez oublié tt ça .
    nous voulons pas des gens qui ont contribue de près ou de loin à cette ldécennie noire .
    hamrouch est dépassé comprenez le . et sachez que la majorité des algériens le pense . je fais partie
    du bas peuple . et je ne défend pas l indéfendable comme vous ..
    monsieur sellal ne sais pas si j existe i , je suis sur qu' il s en fou ce que raconte les kamel sur i lui . il avance et sait ce qu' il fait .
    moi je ne fais que constater qu' il travaille qu' il fait avancer les choses ex:les mesures prises contre la bureaucratie vous pensez que ce n est pas une mesure qui satisfait le peuple détrompez vous c est très important
    je vois et j écoute chose que j ai faite avec nosl gouvernants .
    quand à la suppression de la police judiciaire et le service de presse alors quel culot de faire croire ça . concernant la police judiciaire fonctionne toujours elle n jamais été touche . ce qui a été fait et je trouve que l algerie va vers une politique ou le civil seul décidé l armée est faite pour défendre le pays .
    il faut savoir ce que vous voulez quand la drs tenait les rênes c est les généraux qui décidaient et cela dérangeait .n oubliait pas que cela a été une promesse électorale du president ,ce n est pas monsieur sellal qui a pris ces réformes. ce sont des décrets presidentiels , vous devriez savoir que c est de la compétence du president .
    quand aux associations et aux syndicats , il ne faut jamais confondre démocratie liberté avec laxisme à moins que ne vivrez pas en algerie ,, moi j y vis et je souhaiterai qu' il y ait plus de rigueur d le faut et cela urge .en démocratie il y a des droits monsieur et des devoirs or parfois et certains revendiquent que des droits mais rien en retour .l algerie à besoin de tt le monde et nous devrions faire des efforts et j adore quand monsieur sellal tient se discours.
    quant à l affaire de chakib Khalil je ne le défend pas ,bien au contraire je vomis les corrompus et les voleurs .mais malheureusement , il y a eu effectivement un vice de forme et tt la procédure est nulle . en tant que ministre seul le juge d instruction auprès de la cour supreme qui est habilité à instruire . l affaire va être reprise avec de bonnes bases de procédures , donc monsieur n avancez des arguments qui alimentent la haine et la suspicion .
    quant au reste acceptez que c est pas ce gouvernement qui en est responsable il y est depuis 3 mois pourquoi vous ne dites rien sur les prédécesseurs je ne comprend pas cet acharnement injuste conte monsieur sellal . non plutôt je comprend il vous dérange vous avez peur de lui , c est bosseur compétent ,de terrain.

    Rapporter eline rezig mercredi 18 décembre 2013 22:57
  • Voila SELLAL que vous défendez !! mions de liberté pour les syndicats autonome et les associations !!! lisez ça :

    A sa sortie d’hôpital, le président Bouteflika avait émis des signaux laissant penser qu’il allait modifier l’architecture du pays. Dès septembre, le DRS voyait son influence politique officiellement réduite, avec la dissolution de deux structures importantes et sensibles, le service de presse et celui la police judiciaire. Des promesses d’instauration d’un État véritablement civil se faisaient jour dans le discours officiel.
    Mais plus de trois mois après ces changements qui ont fait beaucoup de bruit et suscité des espoirs, rien ne s’est véritablement amélioré. De nouvelles lois viennent, au contraire renforcer le caractère liberticide du régime. Le maintien de la loi sur les associations en est une tragique illustration. Ses dispositions risquent de faire disparaitre plusieurs associations alors même que le pouvoir fait tout pour empêcher l’action associative indépendante.

    Dans le domaine syndical, les mouvements autonomes demeurent systématiquement bâillonnés avec une fermeté qui témoigne du côté obscur de l’État algérien. Le Code pénal, récemment adopté, durcit encore un peu plus l’activité militante, assimilant les troubles à l’ordre public au terrorisme, transformant les légitimes revendications en troubles à l’ordre public et en action terroriste. En réalité, derrière la façade pateline d’un Premier ministre bonhomme, c’est tout un régime qui se durcit et ramène la majorité pénale à l’âge de 10 ans !

    Sur le plan médiatique, la liberté n’a pas progressé. Les fonds attribués par l’Anep aux journaux le sont toujours dans la plus grande opacité, une manne qui continue d’être utilisée pour museler la presse ou, au contraire, la faire mordre sur ordre. L’Algérie continue d’être fermée aux journalistes étrangers indépendants pour qui il est toujours aussi difficile d’avoir des visas, DRS ou pas.

    Pendant ce temps, l’opacité continue de régner dans l’appareil d’Etat. L’argent public continue d’être géré dans l’ombre et le coup d’arrêt aux investigations judiciaires dans des dossiers en forme de symbole comme l’affaire Khelil sont autant de signaux négatifs envoyés aux corrompus du régime. En apparence, comme dans le film Le guépard de Luchino Visconti, «il faut que tout change pour que rien ne change». A quatre mois de l’élection présidentielle, l’Algérie demeure un pays cadenassé. Et le camp présidentiel, qui a montré qu’il avait tous les pouvoirs, peut de plus en plus difficilement, attribuer cette situation au DRS ou à des luttes de clans.

    Rapporter Kamel14DZ mercredi 18 décembre 2013 15:48
  • Eline Rezig

    Quel acharnement à défendre Sellal. El Hamdoullillah nous somme 38 millions d'Algériens et on a des génies en économie et politique 1 MILLIARDS de fois plus compétant que SELLAL , si seulement on laisser le grand économiste OMAR AKTOUF diriger un gouvernement avec le brillant Tayeb HAFSI et l'exceptionnel CHAMSEDINNE CHITOUR de polythèque El Harrache : l'homme aux 4 doctorats d'état soutenue à Paris et Toulouse, l'Algérie serait en situation économique mille fois mieux que aujourd'hui. Sellal que tu défend qu'est ce qu'il nous propose pour diversifié notre économie et nos exportations pour ne plus dépendre des hydrocarbures; sachant qu'en juin 2012 Monsieur le ministre des finances Karim DJOUDI avait déclaré que si le baril tombe à moins de 75 $ l'état ne pourrai payer ni les salaires ni les retraites.

    Monsieur Sellal a t'il proposé qu'on investissent une partie de nos 200 milliards de $ dans l'industrie et l'agriculture ainsi que le tourisme pour diminuer le chômage et diversifié les revenues de notre pays ?????? Non pas du tout !!!


    Sellal a bien gérer Tingentourine ??????? Quelle blague MDR, si tu avait un minimum de connaissance de politique Algérienne, tu aurai bien compris que c'est d'autres personnes qui ont défendu le site et que Sellal et Ould Kablia n'avait aucune autorité sur eux, d'ailleurs les bourdes de Ould Kablia et Mohammed Said dans leur communication leurs ont coûtés leur poste de ministre. Si Tingentourine ne s'était pas mal finit on aurait pas perdu MM. Ahmed BOUSTELLA GN et 2 valeureux Monsieur : t'est "collègues" BACHIR TATRTAG et le cultivé et diplômé RACHID LAALLALI !!!!

    "Si" MOULOUD HAMROUCHE et 1 MILLIONS de MILLIARDS de fois mieux que SELLAL en arrivant au 1 ministère il a trouvé L'Algérie avec une dette de 80 milliards de $ plus des intérêts de 35 MILLIARDS de DOLLARS donc avec 8 milliards de revenu par ans il devait remboursé un total de 115 MILLIARDS de DOLLARS.

    On osant t'attaqué à Si MOULOUDE HAMROUCHE tu me prouve ton très faible niveau en politique Algérienne et ton ignorance total de la politique et de l'économie de notre chère Algérie, de deux choses l'une, soit vous ne comprenez rien à la politique Algériènne et dans ce cas même si je t'enseigne pendant 20 ans à raison de 14 heur par jours l'économie et la politique de l'Algérie vous n'allez pas atteindre 1 % de mon niveau politique et économique, soit vous êtes un manipulateur et c'est votre travail, on vous paye pour influer et tromper les gens par votre communication trompeuse et désuète !!!!!!!!!! J'ai compris bientôt vos employeurs vont vous faire une promotion avec augmentation de salaire, Vous serez comptable devant ALLAH pour votre action. Je ne débattrais plus avec vous dans cette page de c'est excellent journal MAGHREB EMERGANT !!! Je ne vous répondrai plus, je ne vais plus me rabaisser à répondre et expliquer les intérêts de L'Algérie qui défend Sellal : un simple officier qui exécute les ordres de ses supérieurs pour l’intérêt d'un clan et pas de L'Algérie !!!

    Rapporter KAMEL13DZ13DZ13 mercredi 18 décembre 2013 14:31
  • tt d abord je ne suis pas énarque je suis universitaire si cela vous intéresse. je vous le dis et le redis monsieur sellal je ne le connais pas du tt . mais je ne supporte pas les mensonges parce que vous avez des préférences politiques c est votre droit le plus absolu mais je constate dans tous vos commentaires vous n avez critique aucune mesure prise par monsieur le premier ministre. vous ne faites que parler de généralités et de l avenir . vous oubliez qu' il gouverne depuis un an personne je dis et j insiste aucun des premiers ministres n a fait ce que monsieur sellal a fait, il se debat corps et ame reconnaissez le .
    vous n avez pas parler comment il a géré l la prise d otages du sud . l avez vous occulte .il la fait comme un maître c est la ou je l ai apprécié il envoyé balader les occidentaux qui voulaient nous porter aide . il a été ferme intransigeant et diplomate .
    n est ce pas monsieur .
    par contre c est vous qui manipulez les gens ,dites la stricte vérité et rendez a césar celui l qui lui appartient . de ce fait il faut la dire même en ce qui concerne mouloud hamrouch .je peux tt de même vous... rafraîchir la mémoire renseignerz vous sans donner trop de détails la mesure des valises iil a détruit notre économie . il a très mal gérer la crise du fis et des élections il a fait une loi électorale qui a bousiller le système électoral. il à tt simplement fait de mauvais calculs politiciens pour arriver aux résultats que nous connaissons tous.
    dites la vérité .vous n aimez pas monsieur sellal c es t votre droit mais reconnaissez au moins que ce qu' il fait c est pour le pays et il seme pour que les générations qui arrivent récoltent et viendra le jour ou vous vous le reconnaitriez
    je suis ni manipulateur ni manipulé . je suis un algerien qui suis bien tous les dirigeants du pays je me documente et je compare tt simplement
    je dis la vérité et je constate que cela vous a mis hors de vous . il faut accepter la vérité cela fait partie de notre histoire .
    ne vous emportez pas si vous ne roulez pour personne et discutez calmement comme je le fait .
    le monde entier à été impressionne par la main de fer de notre premier ministre dans l affaire des otages de tiguentourine moi sincèrement depuis ce moment je lui tire chapeau il a géré sans faille .et vous osez parler de mouloud hamrouch alors je dis c est incomparable . il a démontre au monde entier que nous sommes un etat un vrai . bravo monsieur sellal bon courage

    Rapporter eline rezig mardi 17 décembre 2013 22:36
  • Monsieur Eline Rezig.

    Hamrouche na pas endetté L'Algérie, lorsqu'il avait remplacé feu Kasdi Merbah Allah yarahmou; la situation était grâve sur le plan macro économique. Ne pas oublié une chose, bien que je vomis le fis mais lorsque Hamrouche gouvernait c'était la seule fois où l'opposition avait gagné en Algérie !!!

    Pour l’intérêt suprême de L'Algérie ainsi que son intérêt stratégique et économique SELLAL ça va être le statu quo et la décadence !!!!

    Mais c'est claire vous vous la jouée limité politiquement, mais vous êtes un manipulé, manipulable et manipulateur, vous essayez de nous bernez et lénifié avec votre propagande sur l'homme qui appartient depuis 1971 à l'ENA au même corps que vous, ça ne marchera pas avec moi. Je sais à quel département vous appartenez.
    Le jours où vous allez voir l'avenir de l'Algérie compromis pour les génération futures, vous serez responsable devant Allah et l'histoire pour cette "allégeance" grave pour L'Avenir de L'Algérie !!! Vive L'Algérie !!!

    Rapporter Kamel13DZ2013 mardi 17 décembre 2013 15:42
  • oui monsieur kamél ce que j ai dit est vrai pour vous mouloud hamouche et benbitour ou ghouzali sont aptes à diriger le pays vous avez alors une mémoire courte faites une rétrospective et une analyse juste la dette était au top le fmi avait impose sa politique , lors de la gouvernance de hamroch l implosion à eu lieu moi je n attend rien j observe et j analyse .je ne roule pour personne par contre vous le prouver que c est une prise à partié soyez réaliste , je vous reconnais le droit de critiquer une politique .mais avec tout honnêteté monsieur sellal est il responsable de la dévaluation du dinars , cela fait un an qu' il gouverne et nous nous pouvons pas lui incomber tout ce qui été fait avant lui il y a beaucoup de paramètres nationaux et internationaux qui rentrent en jeu .moi sincèrement le fait que je puisse rouler à toute heure de la journée et surtout la nuit c est grand acquis vu ce qui se passe dans d autres pays . je ne dis pas que cela suffit . il y a beaucoup à faire mais sincèrement les initiatives qu' il prend me plaise et me donner de l espoir , il est sincère franc et populaire et chez un politique cela me réconforte .je me dis qu' il y a encore dans ce pays des responsables qu' ils n oublient d ou ils viennent.quand au Maroc et la Tunisie alors la vous m étonnez je préfère vivre dans mon pays où le dinars est d'évalue ou au Maroc Elmalkhzni vous aurez enterré vivant. sans dire plus .quand à la Tunisie je préfère m abstenir .chose est sur en algerie les étranger peuvent investir pour l économie mais ne peuvent être propriétaires de ranch et maisons et faire des algériens des esclaves reconnaissez au moins ça .. vive l algerie nous avons un pays magnifique bon courage monsieur le premier ministre faites ce que vous avez à faire pour que l algerie pogresse et prospère .
    quand à monsieur benou il faut apprendre à dialoguer avec tt le monde et si à vos yeux je suis un ignorant je me demande ce que vous êtes.

    Rapporter eline rezig mardi 17 décembre 2013 11:54
  • Monsieur Eline Rezig

    Je suis un nationaliste fils d'un condamné à mort qui a échappé à la guillotine par la grâce D'ALLAH. J'aime mon pays et je donne mon avis pour l’intérêt de L'Algérie.
    Je ne roule pour personne, je suis un modeste salarié et quand j'arrive à ramener le pain et le lait à mes enfants c'est déjà une prouesse !! A 49 ans pour sortir ma fille et ma femme je vais chez mon père pour qu'il me prête sa vieille Daewoo 1999.

    Regardez autour de moi !!!! oui bien sûr : Tunisie : 2 milliard de $ de réserves et 29 milliards de $ de dette et malgré ça 1 Dinars Tunisien vaut 70 DINARS Algériens. Maroc 36 MILLIARDS de dette avec 4 milliards de réserves et malgré ça 1 Dirham du maroc vaut 10 Dinars.

    Je roule pour ma famille et mon pays !!! Pour l’intérêt des génération futures ils faut laisser le peuple choisir librement son Président !! Après tout le pays de 1.5 Millions de chahid n'appartient à personne.

    Je respecte ton avis bizarre mais pour moi en N° 1 pour sauver L'Algérie :

    MOULOUDE HAMROUCHE

    N2 Sid Ahmed GHOZALI

    N3 Ahmed BENBITOUR

    sinon le peuple va souffrir 5 à 6 siècles

    Rapporter Kamal DZ13DZDémocratie mardi 17 décembre 2013 00:19
  • Ne jamais débattre avec un ignorant, tel est ma devise chèrement acquise.

    Rapporter bernou lundi 16 décembre 2013 16:57
  • c est une prise à partie vous n etes pas justes , vous roulez pour un candidat soyez au moins francs et dites le . que vous ne ne soutenez pas sa politique mais pas le diffamer , c est un bosseur il fait ses preuves et le démontre tous les jours c est un progressiste ,nationaliste , plus démocrate que je ne vois pas . franchement j ai découvert ce grand homme depuis qu' il est premier ministre .vous n aimez pas l les dirigeants populaire et simple humble .monsieur sellal est naturel .il est lui même .il vous faut quelqu'un qui vous réprime et méprise vous ne lui reprocher que son naturel , et moi et la majorité des algériens , le peuple l adore j entend
    tous les jours les gens le dire . vous êtes très loin de la réalité . vive l algerie et que dieu
    vous aide monsieur sellal
    franchement si vous avez un peu de connaissance en économie qu' une dévaluation ne se manifeste pas en un clin d oeil mais des années il n est pas responsable ce que ces predecesseurs ont fait que la rigueur pour le peuple et pas pour eux , et puis si vous suivez l actualite c est une crise mondiale Dieu merci nous arrivons à nous en sortir tant bien que mal regardez autour de vous , seulement nos voisins de la méditerrannée . soyez justes et ne diffamer pas les gens quelques soit leur rang pour le plaisir d etre méchants sans connaissance ou parce que vous roulez pour un candidat .dans ce dernier cas dites le franchement et critiquer sa politique si vous avez la contre partie , à vrai dire vous ne pouvez p as le contre carrer sur ce domaine donc vous le dénigrer c est mesquin et minable , respecter l être humain avant premier ministre .

    Rapporter eline rezig lundi 16 décembre 2013 13:45
  • Dans ce même prestigieux journal, un commantaire de Monsieur LHAOUARI ADDI explique que M. SELLAL est un officier des services au ordres de ses supérieures.

    Donc cette fois contrairement à Bouteflika qui est un civil; les décideur vont directement placé un de leur subordonnés

    Rapporter Kamel13DZ13 lundi 16 décembre 2013 12:35
  • Que des corrompu a la tête de l algerie ou son les jeunes pour gérer la nation des personnes qui peut même pas ecrire un discours alors du balais et vive la democrates

    Rapporter azziz lundi 16 décembre 2013 12:02
  • Pour ma première participation a ce blog l'option Sellel si elle s'avère vraie ça sera la" cacatastrophe " comme disait humoriste .
    Plus sérieusement vous voyez Sellel le blagueur limité intellectuellement et même politiquement President de la république même si c'est un agent de la DRS depuis le début des ses études a ENA comme Ouyahia d'ailleurs. Alors les décideurs ont PIETRE opinion de l'Algerie et son peuple........alors la vraie lutte dans tous les sens du terme commencera

    Rapporter Elhadi lundi 16 décembre 2013 07:01
  • Monsieur ELINE, bizarre ta contribution ????? SELAL est bien le premier ministre d'un gouvernement qui vient de dévaluer le Dinars de 10% et ainsi augmenter la cherté de la vie donc aggraver notre pauvreté et notre privation; nous les modestes père de famille !!!! Pourquoi il a humilié avec véhémence le directeur du logement de la wilaya de Bejaïa dans le journal TV devant 38 millions d'Algérien.
    Y a quelques mois, j'avais vu SELAL sur France 3 pendant 15 minutes : Conclusion : un anti démocrate à tendance dictatoriale et anti peuple !!!! un homme très dangereux !!!

    Rapporter KAMELDZ13 lundi 16 décembre 2013 01:04
  • Il est indigne d'un algerien de surcroît un vrai nationaliste d'être si haineux envers son premier ministre, moi personnellement je ne le connais pas mais ce que je vois depuis plus d une année qu' il est de bonne foi, il est de notre devoir de lui faire confiance car aucun responsable ne s est investi comme il le fait . Laissez le travailler et faire avancer son pays . En quoi benflis ou autre est mieux que lui au contraire il a fait tous les ministères il a été ministre de l intérieur durant les années noires il ne s est pas debine, pourtant il était ambassadeur il aurait pu se la couler douce . Il est rentrè sans hésiter quand beaucoup se sont sauves.
    Quand à la maîtrise de l arabe classique vous êtes ridicules il fait très bien de parler le dialecte algerien pour que tt le monde puisse le comprendre il n a pas besoin de quelque connards qui font des commentaires déplacés .
    Monsieur le premier ministre est populaire vous n arrivez pas à la comprendre il adore son peuple il est humble et modeste vous n aimez pas des responsables comme lui c est normal vous êtes habituer à être humilier .
    Prenez de la hauteur et parler plutôt des mesures qu' il est entrain d entreprendre très positives aucun ne l a fait auparavant soyez justes . Que cherchez vous .. moi personnellement je le suis à travers ses déplacement j adore quand il parle il est terre à terre le peuple a besoin des hommes comme lui. C est un ennarque
    Technocrate beaucoup d expérience , le moyen de communication le plus aproprie est notre dialecte et l amazigh il suffit que le message arrive . N'oubliez pas que c est un excellent trilingue cherchez sur la scène politique un homme de progrès . Décomplexé .comme lui . Ce que je peux dire le peuple algerien l
    L adore les chiens aboient et la caravane passe . Je vous souhaite monsieur le premier ministre bonne chance le peuple est votre soutien indéfectible je vous connais pas personnellement ;je sais déjà votre femme fais pour le sud et pour son association l algerie à besoin des gens comme vous .je nesuis qu'une citoyenne algérienne fille d ancien moujehed qui nous appris l honnêteté dans son sens le plus large et l amour de la patrie .bon courage monsieur le premier ministre

    Rapporter Eline dimanche 15 décembre 2013 21:07
  • Cette option n'est viable que si le président décède ,Sellal roule pour le Bouteflika, il prépare une election pour bouteflika , il sera nommé vice-président , il est aussi simple que ça le plan A, quant au plan B (que seuls ses auteurs connaissent) n'interviendra que dans l’hypothèse d'un décès.

    Rapporter bernou dimanche 15 décembre 2013 11:30
  • Très bon article mais il est bien connu que le meilleur moyen de torpiller une candidature est de la dévoiler prématurement.
    Est-ce que ces révelations d'accord secret sur le nom de M Sellal n'est qu'une manipulation pour griller sa candidature?

    Rapporter Truc samedi 14 décembre 2013 22:21