Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 22 Janvier 2018

  •   Abdelkader Zahar
  • mercredi 6 novembre 2013 03:30

"DevFest" d’Alger : Les développeurs d’applications mobiles très courtisés

Algérie GDG Algiers DevFest 2013Introduction au ''Google Cloud Platform

 

Au-delà du lancement de la 3G, c’est le développement d’applications mobiles et la création d’un écosystème dz, composé de développeurs, d’entreprises et d’utilisateurs, qui est le plus attendu par les passionnés des TIC en Algérie. Une communauté des développeurs se met en place et de jeunes compétences n’attendent que l’occasion d’émerger.

 

Le deuxième "Development Festival", DevFest, organisé le 2 novembre dernier par Google Developer Group Algiers (GDG Algiers), à la salle de conférence de la bibliothèque El Hamma, a été consacré entièrement aux applications mobiles de l’environnement Android. L’engouement était tel que, pour les quelque 150 places disponibles, plusieurs centaines de demandes de participation ont été enregistrées par les organisateurs. Des demandes émanant d’étudiants en informatique, des développeurs et des férus d’informatique, pour assister à une série de conférences sur l’environnement de programmation Android, et Google Cloud Platform, présentées par de jeunes diplômés IT algériens, qui ont déjà trouvé leurs places au sein de grandes entreprises à l’étranger et en Algérie.

Justement, le but de cette 2e édition du DevFest, est de "réunir la communauté de développeurs de la technologie Google" (Android, Web et mobile) en Algérie, comme nous l’explique Sana Bougueroua, membre du staff d’organisation de cette rencontre. La journée était partagée entre une matinée "théorique", avec des présentations de plusieurs intervenants, et une après-midi "consacrée à la pratique". Le choix de limiter le nombre de participants n’était pas guidé uniquement par les places disponibles, selon les organisateurs. "Nous avons choisi les profils orientés exclusivement vers le développement d’applications", dit-elle. Parmi les participants, certains ne sont pas informaticiens de formation.

Condor, "le sponsor fidèle"

Les deux éditions du DevFest ont été soutenues par la société Condor Electronics. "Condor est notre fidèle sponsor. La société nous a déjà épaulé dans de précédents évènements, y compris le premier DevFest, et continue à le faire", affirme Sana Bougueroua. Pour Samir Benaskeur, directeur de Condor ICT, filiale de Condor Electronics, la démarche de l’entreprise, qui fabrique ses propres smartphones et tablettes, est d’"encourager le développement de solutions mobiles locales". "Pour nous il est très important de sponsoriser ce genre d’évènements. Nous voulons créer un écosystème composé de développeurs, d’entreprises, de startups et d’utilisateurs de solutions mobiles 100% algériennes", nous a-t-il déclaré en marge du 2e DevFest.

Condor, qui a lancé, depuis peu, sa boutique Condor Store qui contient plus de 220 applications de l’environnement Android de Google, veut attirer les développeurs algériens pour éditer des logiciels sur cette même plateforme. Déjà, nombreuses sont les applications mises en ligne et librement téléchargeable (quelques unes sont payantes) sur Condor Store ont été réalisées par des ingénieurs de la société mais également d’autres développeurs algériens. "Chez Condor, on se lance dans le « full package solution », c’est à dire qu’en plus de la tablette ou du smartphone, nous proposons aussi à l’utilisateur final des solutions software qui accompagnent nos produits. Aussi, le Condor Store ce n’est pas seulement pour télécharger des applications ou des jeux, mais également pour les livres électroniques (eBook) qui seront bientôt disponibles sur cette plateforme qui est la première en Afrique du Nord et au Moyen-Orient", ajoute notre interlocuteur. Condor se dit "prête à parrainer des développeurs qui mettent au point des applications à contenu local".

 

Algérie GDG Algiers DevFest 2013Plus de 300 demandes de participation au DevFest 2013 pour 150 places disponibles (Ph. A. Zahar)Plus de 300 demandes de participation au DevFest 2013 pour 150 places disponibles (Ph. A. Zahar)

Partenariat Condor – Djezzy

"C’est stratégique pour nous d’encourager les développeurs algériens et de ne pas compter uniquement sur ce que se fait ailleurs. Il s’agit d’un investissement dans le savoir local que nous voulons aider à se développer", explique encore Samir Benaskeur. Cet investissement dont parle le directeur de Condor IT s’est concrétisé le jour même de la seconde édition du DevFest par l’annonce du partenariat avec l’opérateur mobile Djezzy pour le lancement de l’"Algerian Developers Team", visant à "établir un écosystème qui va adopter les développeurs de nouvelles technologies, organiser des concours dans les universités, sponsoriser des évènements IT, offrir des stages et des formations dans ce domaine".

Pour Sofiane Meghlaoui, le représentant Djezzy à cette rencontre, Algerian Developers Team "est une formidable opportunité" pour les jeunes compétences de se lancer dans le monde concurrentiel des applications mobiles. « Les outils de développement d’applications qu’offrent des plateformes comme celle d’Android de Google, vous donne la possibilité de battre à armes égales avec les précurseurs dans les domaines technologiques », lance Sofiane Meghlaoui aux 150 participants au DevFest d’Alger. Deux autres rencontres similaires seront organisées à Chlef et Bordj Bou Arreridj, d’ici le 10 novembre, la date limite fixée par Google aux GDG du monde entier pour organiser tous DevFest 2013.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.