Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 23 Janvier 2018

  •   Nejma Rondeleux
  • mardi 4 juin 2013 18:06

Riad Aït Aoudia sur Radio M: "Notre agence Media Algeria apporte à la FAF un revenu constant" (sons)

Riad Ait Aoudia, directeur de Media Algeria, était l'invité du 4e direct de Radio M. (Ph/ N.Rondeleux)

Riad Aït Aoudia, directeur de l’agence Media Algeria spécialisée dans l’achat d’espace publicitaire et partenaire marketing de la Fédération algérienne de football (FAF), était, aujourd’hui, l’invité du direct de Radio M. Il a évoqué les métiers de la communication en Algérie, notamment le marketing sportif, ainsi que l’évolution du marché publicitaire algérien avec l’émergence du digital, de nouvelles chaînes de télévision privées et de l’Internet mobile.

 

Créée en 2002, Media Algeria est une agence algérienne indépendante spécialisée dans l’achat d’espace média et de droits sportifs. Elle emploie une trentaine de salariés et souhaite devenir, à terme, une agence de communication. C’est ce qu’a déclaré son directeur, Riad Aït Aoudia, aujourd’hui, lors du direct de Radio M, la radio web de Maghreb Emergent.

 

Si la télévision et la radio représentaient, il y a dix ans, les principaux supports publicitaires, ils sont désormais détrônés par l'affichage, dont le marché a émergé il y a cinq ans, et le digital, dont les parts de marché ne vont faire qu'augmenter dans les années à venir, a indiqué le directeur de Media Algeria. 

 

Le marketing sportif et les services à la FAF

Dès sa création, Media Algeria a investi dans le marketing sportif et donc les droits de diffusion, en prenant pour modèle la stratégie suivie par de grands groupes internationaux, a expliqué Riad Aït Aoudi.

 

En tant qu’agence marketing de la FAF, Media Algeria garantit à la Fédération un « revenu constant », a affirmé son directeur, ajoutant que l’appel au privé comme « intermédiaire et expert » est devenu « une nécessité » car « l’Etat ne va pas pouvoir payer tout le sport ».

 

L'évolution du marché de la publicité en Algérie

 "Le marché de la publicité connaît une forte croissance" a déclaré Riad Ait Aoudia interrogé par Ihsane Elkadi. (Ph/ N.Rondeleux)"Le marché de la publicité connaît une forte croissance" a déclaré Riad Ait Aoudia interrogé par Ihsane Elkadi. (Ph/ N.Rondeleux)

 

Le marché de la publicité a connu une augmentation constante depuis les années 1999-2000, date d’installation des premières multinationales d'agroalimentaire en Algérie. Seule l’année 2009 a échappé à cette progression du fait de la crise mondiale. Depuis 2011, le marché connaît une bonne reprise dans le pays a expliqué l’invité du direct, ajoutant que les troubles dans certains Etats du monde arabe ont fait de l’Algérie un marché attractif où les grands groupes de consommation courante se disent prêts à investir.

Interrogé sur le projet de loi destiné à réguler le secteur de la publicité, Riad Aït Aoudia a regretté qu’il « tarde à venir » malgré l’organisation de journées euro-maghrébines de la communication publicitaire depuis sept ans par Rachid Hessas, DG de RH International, et des interventions régulières sur le sujet. Pour le directeur de Media Algeria, le marché de la publicité se passerait "plutôt bien" et ne serait pas si "anarchique" qu'on le dit.

 

L’arrivée de nouvelles chaînes de télévisions privées algériennes devrait redynamiser le marché de la publicité compte tenu de la fragmentation des audiences et de l’érosion du système terrestre depuis l’arrivée des décodeurs, prédit le directeur de Media Algeria. Même si selon lui ce sera difficile, il estime que « dans les cinq ans à venir, il y aura la place pour quatre, cinq chaînes privées », à condition qu'elles réussissent à se positionner.

 

Enfin, l’arrivée de la 3G et des moyens de paiement en ligne s’annoncent comme une véritable opportunité pour le marché de la publicité car cela va permettre des investissements sur les sites internet, sur les mobiles et la création de nouveaux métiers tels que le conseil pour l’optimisation des moteurs de recherche, a déclaré Riad Aït Aoudia. « Il existe un vrai marché de la publicité sur la téléphonie mobile en Algérie auquel on n’échappera pas et qui nécessite de se préparer pour accompagner au mieux ces évolutions », a-t-il conclu.

 

Ecouter  l'intégralité de l'émission


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.