Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 23 Avril 2018

  •   Lyas Hallas
  • samedi 22 juin 2013 11:07

Emirates cible l’activité peu développée du fret aérien vers l’Algérie

EmiratesEmirates compte investir dans le fret aérien vers l'Algérie (dr)

 La compagnie aérienne Emirates ne se contente pas de cibler les voyageurs à partir d’Alger vers des destinations asiatiques. Son objectif est d’occuper le créneau du fret aérien très peu développé en Algérie.

 

 

Emirates s’est lancé dans des promotions ciblant les voyageurs algériens et chinois pour des destinations asiatiques mais aussi l’Afrique du sud. Des réductions de tarifs de l’ordre de 30 % sont accordées sur les réservations effectuées du jeudi 20 juin au samedi 22 juin pour voyages en Classe Affaires à destination de Dubaï, Pékin, Shanghai, Guangzhou, Hong Kong, Johannesburg et Doha. Des promotions réservées aux départs prévus entre le 12 juillet et le 09 août prochains. Emirates qui n’a ajouté Alger dans son panel de destination que le 1er mars dernier se lance ainsi dans les promotions. Cible de cette première offre promotionnelle : la classe affaires. Ce sont des destinations prisées par les hommes d’affaires algériens qui ont été choisies. Emirates se défend de faire ces promotions en raison d’un faible taux de remplissage de ses vols. «Nous enregistrons des taux d’occupation qui nous permettent d’entrer largement dans nos frais.» souligne un employé de la compagnie qui a requis l’anonymat. «Beaucoup de voyageurs, notamment ceux qui vont sur des destinations lointaines comme le Japon, la Chine ou la Thaïlande, préfèrent Emirates pour le confort de ses appareils. Mais, il y a aussi ceux qui vont à Dubaï qui est un centre commercial très fréquenté par les Algériens.».  A titre d’exemple, le prix du billet en aller-retour vers Dubaï, destination par excellence des importateurs algériens, passe, au titre de cette promotion,  de plus de 1600 euros à 1300 euros (131 530 DA).

 Un segment peu développé en Algérie

 Les représentants d’Emirates évitent de donner un bilan de l’opération. « On aura une idée après la clôture des réservations.», a-t-on avancé. Mais au-delà de cette promotion pour Alger, devenue 22ème desserte africain de la compagnie, Emirates cible aussi l’activité de fret. «Nous avons parmi nos clients des laboratoires  pharmaceutiques et des entreprises de transport du courrier notamment.», a indiqué la même source.  Emirates dont la division SkyCargo a reçu le prix de «transporteur aérien de fret de l’année 2013» au dernier salon international de Munich pour le transport et la logistique aériens, cible ce segment qui reste peu développé en Algérie. Le transport de marchandises par fret aérien ne représente que 2%, il assuré par la compagnie Air Algérie. Emirates estime qu’il y a un marché important pour des filières entières qui ne trouve pas d’offre. C’est le cas par exemple pour la filière des viandes fraiches où les importateurs ne peuvent, en l’état actuel des choses, approvisionner le marché en quantité suffisante.


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.