Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 26 Février 2018

  •   Maghreb Emergent avec MAP
  • jeudi 24 octobre 2013 15:56

Le Maroc, une « bonne destination » pour le solaire photovoltaïque (Experts)

Le photovoltaïque est la solution privilégiée par les experts 

Le Maroc dispose d’un grand potentiel pour la production de l’énergie solaire, ont estimé des experts lors de l’événement organisé les 21 et 22 octobre à Marrakech par MASEN (Moroccan Agency For Solar Energy). Le photovoltaïque est la solution privilégiée pour l’exploitation de ce potentiel solaire.

 

Les objectifs du Maroc en matière d’énergies renouvelables sont très ambitieux, selon  Charles Cormier directeur pour la région MENA du département de l’énergie et de l’environnement à la Banque Mondiale (BM). Le Royaume s’est fixé des objectifs « très précis » dans ce domaine, notamment en espérant de porter la part de sa capacité électrique installée à partir d’énergies renouvelables à 42 % à l’horizon 2020, a-t-il indiqué mercredi en marge d’un atelier de travail sur « le développement et le management des projets solaires à grande échelle », organisé les 21 et 22 octobre à Marrakech par MASEN (Moroccan Agency For Solar Energy). M. Cormier a mis en avant, dans le même sens, les ambitions du Maroc en matière d’efficacité énergétique, rappelant que le Royaume veut atteindre des économies d’énergie allant de 15 à 20 % de la consommation énergétique à l’horizon 2020. La stratégie adoptée par le Royaume dans ce domaine prouve que le Maroc « a très bien compris » ses besoins sur le plan énergétique, a-t-il ajouté, estimant que la voie suivie aidera le pays à réduire sa facture énergétique et à développer ses propres ressources énergétiques, avec tous les avantages que cela représente pour la croissance économique.

Le Maroc, une « bonne destination » pour le photovoltaïque

Lors d’une rencontre consacrée à la présentation d’un rapport sur l’énergie solaire, un autre expert a mis en exergue le grand potentiel solaire du Royaume.  Le Maroc est une « bonne destination » pour la production de l’énergie solaire photovoltaïque (PV), a affirmé Pascal Tirtiaux, responsable du département Afrique du Nord à First Solar, une compagnie leader dans la fourniture des solutions énergétiques PV. Selon lui, le Royaume  jouit de plus de 2.500 heures d’ensoleillement par an avec une « excellente » répartition solaire sur la superficie intégrale. Un total de 120 km2 de panneaux solaires produirait suffisamment d’électricité pour répondre à la production totale actuelle en électricité dans ce pays de l’Afrique du Nord, a précisé, pour sa part, Jean Philippe Denruyter du Fonds mondial pour la vie sauvage (World Wild Fund-WWF). L’énergie solaire PV reste une solution privilégiée puisqu’elle offre plusieurs avantages, notamment la stabilité des prix, la sécurité, la diversification du mix énergétique et une très faible émission en CO2, a estimé M. Tirtiaux dont la compagnie a réalisé le rapport sur l’énergie solaire au Maroc, en partenariat avec 3Tier et French Generation.

Promouvoir le solaire à travers  une intervention « collective »

Le Maroc, doté d’un plan solaire avec l’objectif de créer 2 GW à l’horizon 2020, est activement engagé dans des discussions pour exporter l’énergie solaire en Europe à partir de l’Afrique du Nord. Pour le président du Directoire de MASEN (Moroccan Agency For Solar Energy), Mustapha Bakkoury, la promotion du secteur de l’énergie solaire « ne peut se concrétiser sans une intervention collective »  des différentes parties prenantes qui disposent des ressources et moyens nécessaires pour « contribuer à l’atteinte des objectifs d’un tel développement ». Ces objectifs permettront « d’assurer une alternative aux énergies conventionnelles et d’apporter un début de réponse à la problématique des changements climatiques », a-t-il indiqué


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • A côté de cela, certains caressent depuis 30 ans le rêve de grandeur d'installer un réacteur nucléaire au Maroc, qui entrerait en service dans 10 ans.

    Cependant, le coût pour le futur réacteur EPR anglais devrait faire réfléchir.

    Le solaire, surtout photovoltaïque, permet de faire beaucoup mieux, plus vite et pour moins cher.

    http://energeia.voila.net/electri2/nucle_pv_maghreb.htm

    C'est la même chose pour tout le Maghreb.

    En plus cependant, le Maroc dispose de davantage de vent et donc d'une ressource éolienne complémentaire.

    Tout cela déployé à grande échelle devrait donc permettre de répondre aux besoins d'électricité du pays tout en développant des échanges avec l'Europe. Selon les saisons, la production ne correspond pas toujours aux besoins : trop ou pas assez.

    Rapporter Masca samedi 26 octobre 2013 11:14