Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 26 Mai 2018

  •   Aymen Zitouni
  • mercredi 11 septembre 2013 17:24

Algérie - Sonelgaz s'allie avec le français Medgrid pour développer le renouvelable

Desertec et Medgrid pour développer les énergies renouvelables en Algérie (Ph. DR)

Après avoir intégré l’initiative industrielle allemande Desertec, le groupe Sonelgaz chargé de piloter le plan national des énergies renouvelables, signe un accord de coopération technique avec le projet français Medgrid dans le domaine des énergies renouvelables.

 

Les deux initiatives industrielles se rejoignent dans un même objectif : l’exportation d’électricité d’origine solaire depuis la rive sud de la Méditerranée  vers l’Europe. Le protocole de coopération dans le domaine des interconnexions des systèmes électriques méditerranéens a été signé mardi par le PDG de Sonelgaz, Noureddine Boutarfa et le Président exécutif de Medgrid,  André Merlin, à l’issue d’un séminaire de travail entre les experts des deux sociétés, annonce le groupe Sonelgaz dans un communiqué. La coopération portera essentiellement sur les études de faisabilité technique et d’analyse de l’intérêt économique, liés au développement des réseaux et des interconnexions dans un schéma de réseau intégré euro-méditerranéen. Selon Sonelgaz, l'accord portera également sur les aspects techniques du développement des interconnexions trans-méditerranéennes « en vue d’étudier la possibilité d’exportation de l’électricité renouvelable entre les rives sud et nord de la Méditerranée et sur l’évaluation des bénéfices économiques et environnementaux, tirés de l’exploitation optimisée de l’ensemble euro-méditerranéen interconnecté ».
Cette coopération intervient deux ans après le premier contact entre les deux partenaires sur les  possibilités de coopération et de collaboration. Medgrid est une initiative industrielle créée en 2010 dans le cadre du Plan Solaire Méditerranéen ayant pour objet de promouvoir et faciliter le développement d’un réseau d’interconnexions électriques autour et à travers la Méditerranée. Elle regroupe en son sein des entreprises françaises notamment (AFD, Alstom, Areva, Caisse des Dépôts, EDF, GDF Suez).
Des projets complémentaires
Sonelgaz était déjà entré en coopération avec l'initiative industrielle Desertec (Dii) fin 2011. La coopération avec DII, un consortium d’entreprises principalement allemandes, viserait «le renforcement des échanges d'expertise technique, l'examen des voies et moyens pour l'accès aux marchés extérieurs et la promotion commune du développement des énergies renouvelables en Algérie et à l'international sont au cœur de ce partenariat stratégique».
Ainsi, l’Algérie qui dispose de son propre plan des énergies renouvelables a rejoint les deux initiatives industrielles sous le sceau de la coopération technique. Les deux projets en apparence rivaux sont en fait complémentaires. Leurs initiateurs n’ont pas hésité à afficher cette complémentarité en passant un accord pour renforcer leur coopération «pour le développement industriel de l’énergie renouvelable des déserts et des réseaux  de transport associés ». Tous les deux se placent en fait  sous l’égide du plan solaire méditerranéen.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

1 Commentaire

  • Voila une société qui peine à satisfaire la demande en éléctricité de ses clients, qui leurs a bousillé toute leurs éléctronique avec ses 2 coupures à l'heure, dont toute l'experience en solaire se résume à une malheureuse centralette de 20 MW livrée clé en main avec ses gestionnaires et qui lui a couté presque la moitié d'une centrale combiné de 1200 MW, qui cherche maintenant à exporter l'électricité qu'elle pense produire un jour...
    Quand ils auront epuisé pas mal d'argent en frais de mission, hotels, colloques etc, peut être que quelqun de sensé viendra leurs dire qu'il est temp d'arrêter toutes ces conneries...

    Rapporter Truc mercredi 11 septembre 2013 17:59