Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Yazid Ferhat
  • mardi 4 juin 2013 17:54

Algérie - Siemens fournira les composants pour les centrales électriques de Cap Djinet et Aïn Arnat

centrale électrique de MsilaL’Algérie œuvre à améliorer ses capacités de production d’électricité. Ici la centrale électrique de M’sila.

Thierry Toupin, directeur général chez Siemens Energy, s’est félicité de ce qu’il a qualifié de « rôle majeur » joué par son groupe « dans l’industrialisation de l’Algérie ». Il n’a pas révélé, toutefois, le montant des contrats conclus avec Daewoo E&C, qui construit la centrale de Cap Djinet et le consortium qu’il a constitué avec Hyundai Engineering pour la construction de celle d’Aïn Arnat.

 

Siemens a décroché auprès des groupes sud-coréens Daewoo E&C et Hyundai Engineering des contrats portant sur la fourniture de composants pour des centrales électriques à gaz qu’ils construisent en Algérie, a annoncé la firme allemande sur son site internet.

Il s’agit des centrales électriques à cycle combiné d’Aïn Arnat, dans la wilaya de Sétif, et de Cap Djinet, dans la wilaya de Boumerdès, d'une capacité cumulée de 2.400 mégawatts (MW) en construction pour le compte de la Société de production de l'électricité (SPE), une filiale du groupe public Sonelgaz. En vertu de ces contrats, Siemens leur fournit plusieurs composants, notamment six turbines à gaz de type SGT5-4000F, six turbines à vapeur classe SST5-3000 et six générateurs SGen5-2000H, ainsi que les services techniques associés. Un accord-cadre a, en outre, été conclu pour la fourniture de pièces de rechange destinées à l'usine de Cap Djinet pour une période de dix ans.

« En fournissant des composants pour les nouvelles centrales de Cap Djinet et Aïn Arnat, nous sommes heureux de jouer un rôle majeur dans l'industrialisation de l'Algérie. Notre technologie de turbines à gaz de classe F éprouvée allie hauts niveaux d'efficacité et faibles coûts. Avec ces caractéristiques, elle offre à nos clients des avantages économiques cruciaux », a déclaré Thierry Toupin, directeur général chez Siemens Energy, sans toutefois révéler le montant des contrats.

Le groupe Daewoo E&C a décroché en août 2012 le contrat pour la réalisation d’une centrale électrique en cycle combiné à Cap Djinet, d'une puissance de 1.200 MW, pour un montant de 753 millions d’euros et un délai de réalisation de 40 mois. Le consortium qu’il a constitué avec Hyundai Engineering a remporté en octobre 2012 le contrat de construction de la centrale électrique en cycle combiné à réfrigération atmosphérique sèche d’Aïn Arnat, d’une puissance totale de 1.200 MW, pour un montant de 910 millions de dollars et un délai de réalisation de 39 mois.

 

8.000 mégawatts supplémentaires à l’horizon 2017

 

En mars dernier, la SPE a attribué un contrat de fourniture de turbines à gaz, de turbines à vapeur et d’alternateurs, pour la réalisation de 7 centrales électriques en cycle combiné à l’américain General Electric, qui s’engage aussi à réaliser un complexe industriel de fabrication de turbines à gaz, de turbines à vapeur, d’alternateurs ainsi que des systèmes contrôle commande. Le coût du projet avoisine les 150 milliards de dinars (1,5 milliard d’euros).

L’Algérie a engagé ces dernières années un vaste programme de construction de centrales électriques afin de répondre à une demande de plus en plus croissante. Ce programme prévoit l’augmentation de la production de 8.000 mégawatts supplémentaires, portant le total à 12.000 mégawatts à l’horizon 2017.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.