Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 20 Avril 2018

  •   Algérie Presse Service
  • mercredi 10 juillet 2013 08:49

Le PIB de la zone MENA devrait augmenter de 3% en 2013 (FMI)

FMI siège

Le FMI prévoit une hausse du PIB mondial de 3,1% en 2013 et de 3,8% en 2014. Ces prévisions sont plus pessimistes que celles d’avril dernier (3,3% et 4%, respectivement).

 

Le FMI a révisé en baisse ses prévisions de croissance mondiale pour les deux prochaines années en tablant désormais sur une hausse du PIB de 3,1% en 2013 et de 3,8% en 2014.

Ces nouveaux pronostics publiés mardi sont en baisse par rapport à ceux d’avril dernier lorsque le FMI prévoyait une croissance mondiale de 3,3% en 2013 et de 4% pour 2014.

Ce ralentissement de la croissance tel que prévu par l’institution de Bretton Woods devrait toucher toutes les régions du monde avec une récession continue dans la zone euro même si les risques extrêmes dans les économies avancées ont diminué.

Dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA), le PIB devrait augmenter de 3% en 2013 (contre une prévision de 3,1% en avril dernier).

La croissance dans cette région restera faible en raison ’’des difficultés de transition politique et économique’’ dans la plupart de ces pays, explique le Fonds.

En Afrique subsaharienne, la croissance hausserait de 5,1% en 2013 (contre un pronostic précédent de 5,5%)

En Chine, la croissance devrait se situer à 7,8% (contre un pronostic précédent de 8,1%) alors qu’en Inde, elle se situerait à 5,6% (contre 5,8%).

La zone euro, où les difficultés financières persistent avec une demande faible et une confiance déprimée, continuera à connaître une croissance négative de -0,6% en 2013 et, donc, une récession plus longue que prévue, tandis que la croissance des pays avancés devrait être de 1,2% (contre une prévision de 1,3%).

Dans les pays en développement et émergents, le PIB devrait augmenter de 5% en 2013 alors que le FMI prévoyait en avril dernier une hausse de 5,3%.

Selon le Fonds, non seulement les risques baissiers qui pesaient sur les perspectives de la croissance mondiale dominent toujours, mais d’autres sont venus s’y greffer dont un ralentissement de la croissance dans les économies des marchés émergents.

Pour améliorer la croissance mondiale, cela nécessitera une action politique supplémentaire, note le Fonds qui préconise notamment que les principales économies avancées (Etats-Unis, zone euro...) devraient maintenir un ’’dosage’’ de politiques macroéconomiques de soutien combinées à des plans crédibles de traitement de la dette à moyen terme et à des réformes pour assainir leurs finances publiques.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.