Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 26 Juillet 2017

  •   Boualem Alami
  • samedi 28 décembre 2013 16:33

Christopher Ross préparerait une réunion informelle en Suède entre le Maroc et le Front Polisario

RossL'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross.

Plusieurs médias marocains croient savoir que cette rencontre, à huis clos et informelle, se tiendra sans l'Algérie et la Mauritanie, deux pays qui ont toujours été associés par l'ONU à sa démarche pour trouver une solution consensuelle au conflit au Sahara occidental.

 

 

Des discussions bilatérales entre le Maroc et le Front Polisario devraient se tenir début 2014 en Suède sous l'égide de l'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental, Christopher Ross. L'information, rapportée par la presse marocaine et certains médias algériens, n'a pas été officiellement confirmée.

Plusieurs médias marocains croient savoir que cette rencontre, à huis clos et informelle, se tiendra sans l'Algérie et la Mauritanie, deux pays qui ont toujours été associés par l'ONU à sa démarche pour trouver une solution consensuelle à ce conflit de décolonisation.

Cette rencontre devrait se tenir dans la plus grande discrétion, selon une nouvelle feuille de route que Christopher Ross avait proposée au Conseil de sécurité. Le 30 octobre dernier, lors de la présentation de son rapport annuel sur la situation au Sahara Occidental devant cette instance, il avait notamment décliné sa nouvelle méthode de travail, basée, dans un premier temps, sur des discussions indirectes, entourées de la plus grande discrétion.

Au cours du 1er trimestre 2014, Christopher Ross, selon l'agenda soumis au Conseil de sécurité de l'ONU le 30 octobre dernier, devrait se rendre dans la région pour défricher le terrain quant à la volonté des parties au conflit d'entamer des discussions directes ou indirectes. Le diplomate américain, qui a déjà effectué mi-décembre une visite peu médiatisée à Paris, entend également effectuer - probablement avant la rencontre de Suède, à en croire des médias marocains - une tournée d'information et de consultation à Washington, Madrid, Londres et Moscou, représentant les pays membres du conseil de sécurité, mais il ne devrait, cependant, pas se rendre à Pékin. Aucune date n'a été pour le moment fixée pour ce périple.

L'envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara Occidental avait déjà effectué, en octobre dernier, une tournée dans la région, avant d'élaborer son rapport annuel.

Sur la table des discussions entre les deux parties au conflit, il y a le plan marocain d'une large autonomie, alors que les Sahraouis revendiquent un référendum d'autodétermination pour ce territoire non autonome.

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.