Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 24 Septembre 2017

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • mardi 24 décembre 2013 17:36

Abdelmoumene Khalifa a été remis aux autorités algériennes

 

Rafik Khalifa, le Tycoon » algérien déchu, a été remis aujourd’hui aux autorités algériennes par la Grande Bretagne. Des policiers algériens seraient allés le chercher à Londres. L’ancien patron du groupe Khalifa a été transféré de l’aéroport Houari Boumediene vers la prison de Blida. (Mise à jour avec communiqué ministère de la justice)

 

 Les britanniques avaient promis qu’ils allaient le renvoyer en Algérie avant la fin de l’année après l’épuisement de ses voies de recours judiciaires. Ils ont respecté leur promesse. Rafik Khalifa a été remis aux autorités algériennes après une cavale d’une dizaine d’années. La cause était entendu depuis que le Home Office britannique a indiqué que tous les recours de Rafik Khalifa" pour empêcher son extradition vers l'Algérie "ont été rejetés". Le Tycoon algérien après une fulgurante ascension a vu son empire démantelé à partir de novembre 2002 avec le blocage des transferts de la Khalifa Bank.  La liquidation s’accélère en 2003 après l’arrestation de collaborateurs sur le tarmac de l’aéroport d’Alger avec une valise contenant 200.000 euros en liquide. Les autorités, ont entrepris une liquidation au pas de charge de l’empire Khalfia, laissant sur le carreau de nombreux épargnants et déposants. Moumène Khalifa a été condamné en mars 2007 à la perpétuité pour association de malfaiteurs, vol qualifié, détournement de fonds, et faux et usage de faux. Réfugié en Grande-Bretagne, Khalifa a lancé une éphémère chaine de TV.  La justice britannique a autorisé son extradition en juin 2009, mais Khalifa a utilisé les voies de recours permis par le système judiciaire britannique pour empêcher son exécution. Le Home Office a définitivement donné son aval à l’extradition en avril 2010. C’est désormais fait. Khalifa est en prison à Blida.

 Le communiqué du ministère algérien de la justice

Abdelmoumene Rafik Khelifa a été remis mardi à l'Algérie par les autorités britanniques, a indiqué un communiqué du ministère de la Justice. L'extradition intervient "conformément aux procédures légales et aux dispositions de la convention judiciaire" entre l'Algérie et le Royaume-Uni, a précisé la même source. "Suite à l'épuisement de tous les recours auprès de la justice du Royaume Uni et de la justice européenne, concernant l'extradition de M. Abdelmoumene Rafik Khelifa, la délégation (algérienne) qui s'est déplacée dimanche à Londres a finalisé toutes les procédures d'extradition pour la remise du concerné. Ce dernier a été remis le 24 décembre conformément aux procédures légales et aux dispositions de la convention judiciaire entre les deux pays", a ajouté le communiqué. (APS)

 

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.